Athlétisme / Meeting de Rabat au Maroc : Aminatou Seyni réalise un bel exploit

AL’athlète Nigérienne de 400 mètres, Aminatou Seyni, est en train d’écrire progressivement et discrètement son nom dans les annales des grands champions de la discipline. En effet, le dimanche dernier lors du meeting international Mohamed VI qui s’est tenu au stade Moulay Abdallah de Rabat au Maroc, elle a brillamment décroché la 2ème place sur les 400 mètres qu’elle a courus avec aisance parmi des athlètes de niveau mondial de la Diamond League.

Avec cette nouvelle prestation qu’elle vient de faire à Rabat (50 secondes 24 tierces), elle réalise la meilleure performance africaine de la saison. Du coup, elle bat le record national du Niger qui est son propre record obtenu au meeting de Bamako en 2017 (52 secondes 19 tierces). A 23 ans, cette jeune athlète rentre de plain-pied dans l’univers des grands athlètes mondiaux. Et cela d’autant plus qu’elle est attendue en août aux Jeux africains de Rabat, et en septembre prochain au championnat du monde à Doha au Qatar. C’est une valeur sûre de l’athlétisme nigérien sur laquelle le Niger peut désormais compter pour les grandes échéances à venir.

On rappelle que la Ligue de diamant de l'IAAF est une compétition d'athlétisme organisée annuellement depuis 2010 par l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF). Elle est composée de 14 meetings et sacre chaque année un vainqueur dans 16 disciplines de l'athlétisme. La Ligue de diamant remplace la Golden League, compétition disputée de 1998 à 2009. Chaque épreuve donne lieu à des points attribués en fonction des performances : 8 points pour le premier, 7 points pour le deuxième, 6 points pour le troisième, 5 points pour le quatrième, 4 points pour le cinquième, 3 points pour le sixième, 2 points pour le septième et 1 point pour le huitième (en 2016, seuls les 6 premiers recevaient des points). Jusqu'en 2016, l'athlète qui avait cumulé le plus grand nombre de points durant l'année (les points étant doublés lors des finales) sur chaque discipline remportait le trophée de la Ligue de diamant. Depuis 2017, le classement établi à l'issue des 12 premières réunions détermine les qualifiés pour les finales, à Zurich et Bruxelles. Le vainqueur de chaque finale remporte le trophée de la Ligue de diamant.

Oumarou Moussa(onep)

20 juin 2019
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer E-mail

Sport