Sport

L’Association Hoop4kids, en collaboration avec la Ligue Régionale de Basketball de Niamey (LIBREN), a organisé du 8 au 13 juillet 2019 à Niamey, la 22ème édition du camp de basketball. Initié depuis 1997 par M. Yacouba Sangaré dit Yak, ce Camp est une occasion d’enseigner aux jeunes campeurs, autre que le sport, d’autres valeurs citoyennes et civiques. Cette année, la 22ème édition a bénéficié de l’appui de l’OIM.

Le Camp Hoop4kids est une initiative d’un jeune nigérien vivant aux Etats Unis d’Amérique.  Cette année, le promoteur de ce camp, M. Yacouba Sangaré dit Yak, a profité de cette occasion pour faire le bilan des 22 années de mise en œuvre de cette initiative. « Les résultats sont bons. Nous avons réussi à faire évoluer beaucoup des jeunes nigériens aux Etats Unis dans des clubs de basketball, en même temps que, aussi, certains poursuivent leurs études là-bas, et d’autres y travaillent. Notre objectif c’est d’avoir un jour un joueur nigérien à la NBA. Donc il est souhaitable qu’il ait plus de financement de ce camp, avec une participation des autorités publiques », a-t-il souhaité. L’objectif de cette initiative a souligné M. Yacouba, c’est de mettre ensemble, les jeunes de différentes ethnies, de différentes cultures, pour travailler, se connaitre, se comprendre, partager des bonnes choses, entreprendre et construire ensemble, tout en apprenant le sport.

Le camp est organisé une à deux fois chaque année. Il se tient pendant les vacances et les congés scolaires. L’organisation de ce camp nécessite beaucoup de ressources financières. C’est pourquoi à chaque édition les organisateurs sollicitent la participation et l’appui de plusieurs structures étatiques et privés. Le camp permet d’héberger sur toute la période, les jeunes campeurs de 17 à 19 ans, filles et garçons. Au-delà des enseignements sur le basketball, les campeurs sont entretenus sur plusieurs questions d’actualité. Cette année, a fait savoir M. Asoumane Salifou, Secrétaire Général de Hoop4kids section du Niger et Administrateur du Camp, le thème choisi est la migration irrégulière. « Nous avons eu l’occasion de sensibiliser les jeunes campeurs sur cette thématique en collaboration avec l’OIM qui a accepté de financer cette année l’activité », a-t-il souligné.

Imprimer E-mail

Sport