La viande de Tabaski : A consommer avec modération

aLa viande est un aliment qui a de nombreuses vertus grâce à sa richesse en protéine, rappelle M. Abdel-Razak Bello, nutritionniste. En effet, a-t-il indiqué, 100 grammes de viande contiennent pratiquement 30 grammes de protéines. Les protéines jouent un rôle important dans la croissance de l’organisme. La viande contient aussi des éléments nutritifs comme les vitamines B et le fer qui sont aussi des éléments importants surtout pour la femme enceinte. Mais à l’occasion de la fête de Tabaski, on observe une grande consommation de viande et cette consommation excessive n’est pas sans conséquence sur la santé humaine d’après le nutritionniste, M. Abdel-Razak Bello.

Parlant des conséquences liées à une consommation excessive de viande, le nutritionniste, M. Abdel-Razak Bello affirme : « l’être humain a un appareil digestif qui n’est pas adapté à une grande consommation de viande bien qu’étant omnivore, c’est à dire qui doit consommer des aliments aussi bien d’origine végétale que d’origine animale. Lorsque l’on consomme une grande quantité de viande, il y’a des petits signaux qui sont émis par l’organisme sous la forme de nausée qui indiquent qu’il faut arrêter la consommation », explique-t-il.   Après ces signaux si l’individu continue la consommation, il est susceptible d’avoir d’intoxication alimentaire et de la diarrhée, souvent   accompagnée de vomissement, précise le nutritionniste.

Un autre élément non moins important qui peut favoriser les troubles digestifs, l’intoxication alimentaire et la diarrhée en ce moment de fête de tabaski est que la viande est non seulement consommée en excès mais aussi accompagnée de piment et de boissons sucrées, relève M. Abdel-Razak Bello. « Le mélange viande en excès, associé au piment, aux boissons sucrées vont être un terrain favorable favorisant la survenue d’intoxication alimentaire ou de diarrhée » précise le nutritionniste.

Aussi, souligne M. Abdel-Razak Bello, il est déconseillé de continuer à faire la cuisine après la fête avec l’huile utilisée pour la cuisson de la viande qui devient noirâtre et qui contient des éléments nocifs pour la santé, car elle contient de la graisse animale qui est déconseillée aux personnes souffrant de maladies cardiovasculaires.

Pour ce qui est de la prévention, M. Abdel-Razak Bello soutient que la consommation de datte en petite quantité peut avoir un effet pour lutter contre les troubles digestifs tout en précisant que la première précaution à prendre est de faire une consommation modérée surtout chez les personnes âgées et les enfants où la diarrhée peut entrainer des conséquences désastreuses du fait que leur système immunitaire n’est pas du même état que celui des adultes. « En cas de troubles digestifs, d’intoxication alimentaire et de diarrhée, il faut consulter un médecin pour le traitement qu’il faut pour y remédier » conseille-t-il.  

Issoufou Adamou Oumar

13 août 2019
Source :  http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société