Revue annuelle du Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA) : Faire le point des acquis et des insuffisances du Dispositif

Revue annuelle du Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA) : Faire le point des acquis et des insuffisances du DispositifLe Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA) a tenu, le vendredi 19 juillet dernier, à la Primature, sa revue annuelle conjointe. Présidée par le Directeur de Cabinet du Premier ministre et président dudit dispositif, M. Hamadou Adamou Souley, la rencontre, qui est placée sous le thème : "Vulnérabilité et mécanismes des réponses", donne l’occasion, aux   participants d’évaluer les résultats enregistrés durant les douze mois de mise en œuvre des actions du DNPGCA ; de présenter les performances du sous-secteur ainsi que les difficultés rencontrées dans la réalisation des activités et les défis à relever. Cette revue s’est déroulée en présence notamment des Conseillers du Président de la République et du Premier ministre, du Secrétaire permanent du DNPGCA, des représentants des partenaires techniques et financiers (PTF), ceux des Organisation internationales et des ONGs, des Ministères, Institutions et Services techniques nationaux et régionaux ainsi que des représentants des Organisations de la société civile.

La rencontre s’inscrit dans la nouvelle approche des revues sous-sectorielles, qui alimenteront la revue annuelle du secteur de la Sécurité alimentaire et Nutritionnelle et du Développement de l’Agriculture Durable (SANAD). Selon M. Hamadou Adamou Souley, cette rencontre, se veut un moment d’échanges entre tous les partenaires du sous-secteur du DNPGCA, visant à renforcer une approche commune, en matière de lutte contre les vulnérabilités, mais aussi, un cadre de développement des mécanismes appropriées de réponse et du pilotage dudit dispositif dynamique et en constante modernisation. « La mission assignée au Dispositif constitue aujourd’hui l’une des principales priorités des autorités de la 7ème République, au premier rang desquelles, le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou », a indiqué M. Hamadou Adamou Souley.

Le Directeur de Cabinet du Premier ministre a saisi l’occasion pour rappeler que le fonctionnement du DNPGCA, au cours de l’année 2018, a été marqué par plusieurs faits saillants dont : la réorganisation du DNPGCA, par arrêté n°0113/PM du 27 juillet 2018 ; la prise en charge d’une cible additionnelle de 300.000 personnes, non prévue dans la plan de soutien 2018 ; l’amélioration de la visibilité des activités du DNPGCA ; l’amélioration du ciblage SAP par la triangulation de l’Enquête de vulnérabilité et le Cadre harmonisé ; l’ancrage du Registre Social Unifié (RSU) au DNPGCA et le début de son opérationnalisation ; l’augmentation de la disponibilité du stock alimentaire national à travers le recours au mécanisme de stocks de la réserve régionale et de la Sécurité Alimentaire de la CEDEAO. «Au plan politique, la prévention et la gestion des crises alimentaires reposent sur des principes légaux, des mesures diverses de protection sociale et les politiques sectorielles définies par la Constitution de novembre 2010, à travers une diversité de textes législatifs et réglementaires ainsi que les Conventions internationales» a précisé M. Hamadou Adamou Souley.

Le Directeur du dispositif a ensuite révélé que d’après l’analyse des performances du DNPGCA en 2018, le DNPGCA et ses partenaires ont réalisé 76% des prévisions financières matérialisant les engagements de tous les acteurs à apporter leurs contributions dans le cadre de la mise en œuvre du plan de soutien. Il y a aussi, la reconstitution du stock qui a dépassé le niveau prévu de 31%, s’expliquant par les achats additionnels de niébé afin de mieux répondre aux besoins des groupes vulnérables. M. Hamadou Adamou Souley a aussi noté qu’en 2018, le nombre de ménages en insécurité alimentaire modéré a été réduit et que la mise en œuvre des différentes activités, au cours de l’année 2018, a permis globalement de réaliser des progrès significatifs dans l’atteinte des cibles des indicateurs des programmes stratégiques (PS) N°9 et 10.

«L’évaluation des activités du DNPGCA a aussi permis d’améliorer la gestion et la qualité des réponses aux populations vulnérables. En plus, le renforcement du dispositif de suivi-évaluation ainsi que l’amélioration de la gestion envisagée à travers divers appuis, ont permis de renseigner, de manière automatique et fiable, les indicateurs et de rendre plus efficace et performant la DNPGCA. Cependant, souligne M. Hamadou Adamou Souley, en dépit des avancées constatées, dans la mise en œuvre des activités du dispositif, des contraintes subsistent encore.

Le président du DNPGCA a estimé que cette revue, qui doit mettre la vertu pédagogique en avant, même si la qualité des données présentées et les analyses devront avoir une place de choix, doit donc, être l’occasion d’évaluer les résultats enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre des actions du Dispositif, la réalisation des activités, les progrès quantitatifs et qualitatifs enregistrés et les difficultés rencontrées, en vue de proposer les corrections nécessaires à une mise en œuvre réussie de ces actions dans les années à venir. M. Hamadou Adamou Souley a, formulé le vœu d’une nouvelle dynamique dans les rapports entre le gouvernement, les partenaires techniques et financiers et les acteurs de la prévention et gestion des crises alimentaires.

Mahamadou Diallo (onep)

22 juillet 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique