Seïni Oumarou et le Mnsd pris dans la nasse rose : Quand les 1500 pèlerins promis tombent dans l'escarcelle de Mangal

Seïni Oumarou et le Mnsd pris dans la nasse rose Quand les 1500 pèlerins promis tombent dans l'escarcelle de MangalMéprisé jusqu'au dernier degré au sein du pouvoir, le président du Mnsd Nassara, Seïni Oumarou, maudit sans doute le jour où le diable lui a soufflé à l'oreille qu'ils trouveraient, lui et son parti, la plénitude. Le 23 mars 2019 à Tahoua, à l'occasion du 9e congrès statutaire de son parti, Seïni Oumarou fait le show et annonce pompeusement qu'ils tiennent à deux choses : le respect scrupuleux du calendrier électoral et l'adoption d'un code électoral consensuel. Mal lui en a pris. Le Pnds a décidé de le punir pour cette incartade. Le Président Issoufou aurait été furieux d'entendre son Haut représentant parler de cette façon de questions sur lesquelles il ne tolère aucune liberté individuelle. Après d'âpres colmatages réussis sur la base de laborieux et boiteux compromis politiques, quelques marchés ont été promis au Mnsd, dont 1500 pèlerins formellement notifiés à Niger Airlines d'Abdoul Aziz Larabou. Selon des experts, avec 1500 pèlerins, Niger Airlines se ferait au bas mot quelques 300 millions de bénéfices. Eh bien, la manne désormais disparu. Les 1500 pèlerins promis sont finalement tombés dans l'escarcelle de Mangal. Le weekend dernier, une réunion du Commissariat chargé de l'organisation du hadj et de la oumra (COHO) a notifié à tous les intéressés que tous les pèlerins nigériens, sans exception, seront convoyés par Max Air. N'étant pas en règle avec les services saoudiens chargés du hadj, la compagnie de Mangal, dont le représentant au Niger n'est autre que Boukari Sani dit Zilly, sous-traitera avec Niger Airways. La question que se posent beaucoup de responsables d'agences de transport est de savoir pourquoi l'Etat nigérien, qui a créé une compagnie aérienne pour ce faire, doit-il octroyer le marché de transport des pèlerins nigériens à un privé étranger qui sous-traite ensuite l'exécution dudit marché avec la même compagnie de l'Etat ? Mystère et boule de gomme rose ! Quant à Seïni Oumarou, il doit prendre son mal en patience et boire le calice jusqu'à la lie.

Laboukoye

30 juin 2019
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique