Diffa/Une mission parlementaire dans la région : «Nous sommes venus apporter notre compassion, notre soutien et notre solidarité à nos frères et sœurs du Manga» déclare le 1er Vice Président de l’Assemblée Nationale M. Iro Sani

IUne mission parlementaire composée des députés membres du Réseau pour la Paix de l’Assemblée Nationale a effectué une mission de travail le samedi 22 Juin 2019 à Diffa. Cette mission qui comprenait une vingtaine de parlementaires et une quinzaine de membres de la Fédération Universelle de la Paix a été conduite par le 1er Vice président de l’Assemblée Nationale, M. Iro Sani, président dudit Réseau. La délégation a été accueillie par le Gouverneur de la Région M. Mohamed Mouddour entouré de ses plus proches collaborateurs, avant de se rendre à la MJC pour rencontrer la population au cours d’un imposant meeting. En marge de ce meeting, le 1er Vice-président de l’Assemblée Nationale a accordé une interview à notre correspondant régional, entretien au cours duquel l’honorable Iro Sani est revenu sur les objectifs de leur mission à Diffa.

Monsieur le président, quel est l’objet de votre déplacement dans la Région de Diffa ?

La forte délégation parlementaire et celle des membres de la Fédération Universelle de la Paix que j’ai eu l’honneur de conduire avaient pour objet de venir sur le terrain rencontrer nos frères et sœurs, leur apporter notre indéfectible soutien, notre compassion suite à tous les événements malheureux que la région a connus. Il s’agit aussi de sensibiliser la population dans son ensemble sur les questions de sécurité, de la cohésion sociale et de lui rappeler l’importance des valeurs de la paix et cohésion. Nous avons eu à expliquer la nécessité de vivre dans la paix et aussi démontrer les mécanismes pour maintenir et entretenir cette valeur cardinale, indispensable pour tout développement.

Quels sont les messages transmis par les ambassadeurs de la paix à la population de Diffa ?

A travers leurs interventions, les honorables députés Amina Sounna, Nana Fassouma Oumarou, Kimé Moustapha, Lamido Moumouni, Kassoum Maiga ont expliqué clairement avec des exemples précis toute l’importance de la paix et aussi toutes les dispositions à prendre pour garantir cette quiétude sociale. Ces différents intervenants ont eu à souligner, avec force, que la paix et la sécurité constituent une des préoccupations majeures de notre Institution. C’est pour cela que nous avons souscrit plusieurs partenariats avec des Réseaux pour la paix, la sécurité. Ainsi à travers nos différentes actions, l’Assemblée nationale accompagne le Gouvernement dans la lutte vitale pour la paix et la sécurité. Il me plait de souligner aussi la brillante prestation de Fati Mariko, Ambassadrice de la Paix, qui a transmis à la population du Manga un message de paix à travers une chanson très appréciée par le public.

Comment avez vous trouvé l’état d’esprit de la population du Manga ?

Effectivement, nous avons apprécié la forte mobilisation de la population et aussi nous avons constaté le sérieux et surtout une oreille attentive tout au long du meeting. Nos frères et sœurs n’ont pas failli à la tradition légendaire du Manga à travers un accueil chaleureux et fraternel. Le feedback de nos messages a été traduit par la troupe culturelle de Diffa en sketchs.

Quel est votre dernier mot monsieur le président ?

Je voudrais remercier l’ONEP de l’occasion qu’il m’offre pour parler de notre mission et de nos actions auprès de nos frères et sœurs de Diffa. Je voudrais saluer et remercier la population de Diffa pour sa mobilisation au meeting et rendre un vibrant hommage au 1er responsable de la Région entouré de ses plus proches collaborateurs pour sa forte implication dans l’organisation de cette mission parlementaire. Je transmets mes sincères remerciements aux éléments des Forces, de défense et de sécurité, aux journalistes pour leur précieux appui dans la réussite de cette mission de terrain.

Propos recueillis par Mato Adamou, ONEP- Diffa  

25 juin 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique