Le Président de la République procède au lancement des travaux d’aménagement de la Corniche Yantala et des berges du Fleuve : Faire de Niamey une ville coquette et moderne

Issoufou Corniche Yantala et des berges du fleuve NigerLe Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, a procédé, dans la matinée d’hier, au lancement officiel des travaux d’aménagement de la Corniche Yantala. Ce projet constitue un des projets phares du Programme de la Renaissance et propose une vision d’avenir durable étroitement tournée vers la jeunesse de notre pays. Aussi, il permettra aux générations futures nigériennes de disposer d’infrastructures et d’équipements modernes adaptées, en parfaite harmonie avec le contexte physique et historique. Ont pris part à cette cérémonie, le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, M. Bazoum Mohamed assurant l’intérim du Premier Ministre, les membres du Gouvernement, le deuxième vice-président de l’Assemblée Nationale, le Haut Représentant du Président de la République, les représentants des Partenaires Techniques et Financiers, les Chefs des missions diplomatiques, les Chefs traditionnels, les leaders religieux et plusieurs invités.

Ce projet de modernisation de la Corniche et du quartier Kombo, qui va être déménagé, est, a indiqué le Président Issoufou Mahamadou, une nouvelle étape dans la mise en œuvre du Programme Niamey Nyala. Niamey, a indiqué le Chef de l’Etat, a la chance d’être traversée par le fleuve Niger sur 35 Kilomètres. «Comme l’a dit l’Administrateur délégué de la ville, Niamey jusqu’ici a tourné le dos au fleuve et nous avons décidé de faire en sorte que le regard de Niamey soit désormais dirigé sur le fleuve, nous allons aménager les berges du fleuve pour que l’aménagement du fleuve soit intégré à l’aménagement urbain de la Ville de Niamey », a affirmé le Président de la République. « Il s’agit donc de mettre en œuvre une partie de ce programme d’aménagement des berges du fleuve ; les autres phases interviendront plus tard », a conclu SEM. Issoufou Mahamadou.

Faire de la capitale une véritable vitrine…

Selon le ministre de l’Equipement, M. Kadi Abdoulaye, assurant l’intérim de son homologue en charge des Domaines, ces travaux viennent s’ajouter à une longue liste d’investissements dont a bénéficié la ville de Niamey dans le cadre du Programme de la Renaissance. Cela dénote, a-t-il affirmé, d’une vision stratégique des autorités de la 7ème République à faire de Niamey une capitale moderne dont les Nigériens ont toujours rêvé. Il a en outre invité les Nigériens à faire siennes toutes ces réalisations qui font leur fierté et feront certainement celle des générations à venir.

Auparavant, le Gouverneur de la région de Niamey a, dans son mot de bienvenue, magnifié ce projet du Président de la République qui, a-t-il dit, était un vieux rêve et une vieille attente des populations de Niamey. Cette route une fois viabilisée va, a dit M. Issaka Hassane Karanta, non seulement fluidifier la circulation mais aussi permettre à nos populations et aux touristes de visiter les berges du Fleuve Niger dans les meilleures conditions.

Pour sa part, le président de la Délégation spéciale de la ville de Niamey, M. Mouctar Mamoudou, a indiqué que Niamey dispose, de par sa fonction de capitale, de la plus forte concentration d’activités de services, devenant ainsi au plan national la ville la plus attractive et une destination privilégiée de population. Avec un taux de croissance de 4,5%, a-t-il expliqué, ce sont quelques 100 000 nouveaux citadins de plus chaque année. C’est ainsi que Niamey à elle seule regroupe près de 40% de la population urbaine du pays avec une population de plus de 1 500 000 habitants.

A cette forte concentration humaine et d’activité, ajoute le président de la Délégation Spéciale, manquait jadis des services essentiels, notamment des routes pour une meilleure mobilité, de l’assainissement des espaces publics aménagés, de l’éclairage favorisant l’économie, la sécurité, l’ambiance urbaine, etc. Aujourd’hui affirme M. Mouctar Mamoudou, la population de Niamey, à son grand bonheur, tend à oublier cette vie dans le gouffre, grâce au Programme Niamey Nyala initié et conduit par les soins du Président de la République. «Le programme Niamey Nyala a su valoriser les atouts et opportunités de développement dont dispose notre chère capitale tout en apportant une réponse aux préoccupations qui assaillent ses habitants», a-t-il soutenu.

En effet, poursuit le président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey, l’aménagement de la Corniche en vue de son intégration dans le tissu urbain est la consécration de la vision du Programme Niamey Nyala, car la ville de Niamey est née du fleuve mais depuis lors, elle lui a tourné le dos ; les berges sont délaissées pour l’ensablement et l’insalubrité ; le fleuve a tendance à devenir une déchetterie. Le présent projet vise, selon lui, à tourner le regard de la ville de Niamey à sa source, à son berceau et réconcilie enfin la fille devenue coquette Niamey et sa mère le fleuve pour une renaissance.

Un projet de modernisation pour la fierté de tous les Nigériens…

Niamey Nyala, a rappelé M. Mouctar Mamoudou, est une vision de renaissance urbaine pragmatique adressée à un chemin d’aménagement multidimensionnel, technique, social, culturel, historique, économique et environnemental. « La ville de Niamey dispose d’un grand atout qui a favorisé son essor, le fleuve Niger. Cette étendue d’eau naturelle traverse la ville sur une distance de 35 Kilomètres et une exploitation judicieuse de ce fleuve ainsi que de son intégration dans le tissu urbain contribuera assurément à faire rayonner l’image de notre ville à l’échelle internationale», estime l’Administrateur délégué.

« Il s’agit ici, de réhabiliter dans l’immédiat la route de Kombo qui longe la Corniche sur une distance de 3,36 Kilomètres en une fois deux voies avec un trottoir de 2 mètres de part et d’autre y compris son éclairage afin d’en faciliter l’accès et la traversée. Le cadre sera également viabilisé et déclaré Zone d’Aménagement Concertée (ZAC) ».

A l’issue de cette réhabilitation, notifie M. Mouctar Mamoudou, l’aménagement consistera à développer des espaces publics de détente, de loisirs, de commerce, de logement, des différents standings comme une urbanisation adaptée, règlementée et exemplaire le long de la Corniche Yantala et à créer une passerelle piétonne qui relie la ville aux abords du fleuve passant par la place des Nations Unies communément appelée la place du Palais des Congrès.

Le président de la Délégation Spéciale a par ailleurs invité la population à prendre soin de ces infrastructures construites à grand frais et lancé un appel à l’endroit des Partenaires Techniques et Financiers, des investisseurs locaux et institutionnels de s’intéresser et investir massivement dans ce projet à fort rendement économique, financier et social et ainsi accompagner le Niger dans ses efforts de développement. Il a enfin annoncé l’organisation très prochainement d’une table ronde en vue de présenter le projet dans tous ses détails et bouclé son financement qui se chiffre à 67 milliards de FCFA dans un partenariat basé sur la plus-value foncière.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)
08 février 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique