Le Chef de l'État reçoit une délégation du G5 Sahel : Début, le 15 janvier dernier, des opérations militaires de la force conjointe du G5-Sahel

ILe Chef de l'État reçoit une délégation du G5 Sahel : Début, le 15 janvier dernier, des opérations militaires de la force conjointe du G5-SahelLe Président de la République, Chef de l'État, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu, hier en audience, le Secrétaire permanent du G5 Sahel, M. Maman Sambo Sidikou, et le Commandant de la force du G5 Sahel, le général Hanena Ould Sidi. Cette rencontre a eu lieu en présence du Chef d'Etat-major général des armées, le général Ahmed Mohamed, du ministre de la Défense nationale, M. Kalla Moutari et de la ministre du Plan, Mme Kané Aïchatou Boulama.

À l'issue de l'entretien avec le Chef de l'État, le Commandant de la force du G5 Sahel, le général Hanena Ould Sidi, a indiqué qu'ils sont venus rendre compte au Chef de l'État, Président en exercice du G5 Sahel, du démarrage des opérations militaires par la force conjointe, en dépit du retard accusé pour la livraison des matériels demandés. « La force a décidé de commencer les opérations. Elles ont démarré depuis le 15 janvier et se poursuivent dans des bonnes conditions », a expliqué le général Hanena Ould Sidi.

Du côté du Secrétariat permanent du G5 Sahel M. Maman Sambo Sidikou a déclaré menager tous les efforts pour accompagner la force dans sa détermination à sécuriser nos populations. Il a précisé que déjà au niveau du fonds fiduciaire, ils ont travaillé cette semaine et ils vont continuer au cours des prochaines semaines pour mettre à la disposition de la force du G5 Sahel, les moyens qu'il faut pour certains équipements. « En outre, le conseil des ministres et le sommet du G5 Sahel qui se tiendront bientôt à Ouagadougou, le 3 et le 5 février respectivement, permettront d'aborder la question de l'opérationnalisation de la force conjointe, de sa montée en puissance et aussi d'évoquer l'essentiel des questions du développement dans la sous-région. Le secrétariat permanent du G5 Sahel a déjà jeté les jalons de ces discutions à la conférence qui s'est tenue mi-décembre à Nouakchott sous la présidence du Président Issoufou, où 4 milliards d'Euros ont été annoncés pour nos 40 projets de développement notamment dans les domaines de l’hydraulique, de l'environnement, de l'éducation, des routes, de la bonne gouvernance, de la résilience de la population etc. Et pour accélérer tout cela le Secrétariat permanent est en pourparlers avec les partenaires, parce qu'il y'a des fonds annoncés par les Européens, et il y a aussi les fonds arabes dont il faut délimiter et préciser l'utilisation», a expliqué M. Maman Sambo Sidikou.

Le Secrétaire permanent du G5 Sahel reste optimiste en ce qui les promesses des partenaires, en ce sens que la conférence discutera du suivi des annonces et du cadre à mettre en place pour que les annonces soient effectives. Aussi, a-t-il précisé, les Instances supérieures du G5 Sahel ont déjà commencé à réunir certains partenaires pour les sensibiliser sur la cohésion sociale, sur le lien entre les FDS et les Populations, et entre la sécurité et le développement à travers les programmes développement d'urgence et enfin le lien entre la justice, la sécurité et le respect nécessaire et essentiel des droits des populations.

Wata Nana Fassouma(onep)

22 janvier 2019
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique