Idées et opinions

images/Hama-Zada-Sopamin.jpgNotre confrère, L’Enquêteur, a titré à sa Une « Rapport de l’inspection générale d’Etat sur la Sopamin —Les casseroles de Hama Zada ». Dans le corps de l’article, il est écrit que »dans le registre des anomalies de gestion constatées à la Sopamin, la Cour des comptes a mis en exergue l’engagement massif des dépenses n’entrant pas dans le cadre des activités de la société. Des sorties de fonds injustifiées qui ont continué en dépit de l’interdiction faite par la cour des comptes dans son rapport de 2013 déjà ». Mais Hama Zada n’est pas épinglé par l’Enquêteur uniquement pour sa gestion opaque et irrégulière des ressources publiques. Il est présenté aussi sous un jour dont on parle peu mais qui caractérise le parcours politique et professionnel de l’intéressé. Hama Zada est en fait ce que l’on appelle dans le jargon politique nigérien un as du nomadisme politique, un transhumant politique que rien n’arrête lorsqu’il s’agit de changer de camp politique à la faveur d’un changement de camp du pouvoir. Il est de ceux dont Sanoussi Tambari Jackou dit « Qu’ils changent de camp dès que le pouvoir change de camp ». Rien ne semble l’arrêter. Aucune des valeurs propres à notre société et dont il doit, en principe, être porteur pour des raisons indiscutables, n’a voix au chapitre lorsque Hama Zada doit migrer vers de nouveaux pâturages. Si, du Mnsd Massara, l’on ne peut formellement dire qu’il a milité au Rdp djama’a, il reste qu’il a bénéficié, sous Ibrahim Maïnassara Baré, d’une nomination en qualité de directeur commercial de la société nigérienne de produits pétroliers (Sonidep). Une ois Baré parti, il retrouve apparemment ses anciennes amours, en retournant au Mnsd, venu au pouvoir à la faveur des élections consécutives à la transition militaire de Daouda Malam Wanké. Un premier va-et-vient sans vergogne qui l’a discrédité et présenté comme un homme sans valeur. Mais si, il en au moins une, son désir tenace de rester en permanence dans les ors de la République, accroché aux grands boubous des hommes qui décident.

Imprimer E-mail

Idées et opinions