Un marché de plus de deux milliards donnés par entente directe pour le compte de l’ARCEP : Offrir des marchés frauduleux aux sociétés occidentales pour s’assurer le soutien de lobbys financiers

 RHODE-SCHWARZ - NIGER.Le passage d’Angela Merkel au Niger, lors de sa tournée récente en Afrique de l’Ouest francophone, n’a pas dérogé à la tradition du régime de Mahamadou Issoufou. La bonne dame a quitté Niamey, avec dans l’escarcelle deux gros marchés octroyés à des sociétés allemandes, en violation des lois en vigueur. Le premier de ces deux marchés, sans doute sans doute attribué sur instruction du Président Issoufou, par entente directe, est relatif à l’acquisition et l’implémentation de systèmes de contrôle du spectre pour le compte de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP). Un marché de plus de deux milliards, exactement 2 664 633 117 FCFA, qui oblige à un appel d’offres international. Il a été gracieusement accordé au constructeur allemand d’équipement RHODE & SCHWARZ pour un délai d’exécution de 18 mois, en deux phases de neuf mois, chacune.

Objet d’un appel d’offres en 2017, le marché a été déclaré infructueux et laissé en jachère. Jusqu’à l’arrivée d’Angela Merkel, en quête de marchés faciles. Outre la société allemande bénéficiaire de ce cadeau de fin de mandat de Mahamadou Issoufou à la chancellière allemande, quatre autres avaient participé à l’appel d’offres. Il s’agissait de LS Telecom, T.C.I ainsi que deux autres sociétés de moyenne envergure dans le domaine : AZTELCO, une société française et INTELEC 3 SARL (malienne). S’il est curieux que le gouvernement ait offert ce marché à RHODE & SCHWARZ alors qu’elle n’était que troisième du classement lors du dépouillement, il est encore plus curieux que le montant de l’entente directe soit plus élevé que celui que la même société a proposé au départ. Où va le montant surfacturé ?

03 juin 2019
Source :  Le Courrier

 

Imprimer E-mail

Economie