Niger : Le gouvernement préoccupé par la fermeture imminente de la Braniger

Niger: le gouvernement préoccupé par la fermeture imminente de la Braniger Le Niger est sur le point de voir la seule brasserie du pays mettre la clef sous la porte. Filiale du groupe français Castel, la Braniger va cesser toutes ses activités dès le mois prochain en raison de la mévente de ses produits. Le conseil d’administration a convoqué une assemblée générale le 10 juin prochain, en vue de la dissolution de la Société des brasseries et boissons gazeuses du Niger.

La Braniger a vu ses ventes baisser considérablement depuis le début de l’année et elle cumule les pertes depuis 10 ans. Sur un investissement global de 13 milliards de francs CFA, elle a perdu 5,6 milliards de francs CFA.

Avec près de 400 employés directs et indirects, sans compter les maquis, les bars, les hôtels et les restaurants qui se fournissent auprès de la Braniger, le gouvernement se dit préoccupé par la fermeture imminente de cette unité industrielle.

« Le gouvernement du Niger a engagé des consultations afin de trouver une issue qui permette de ne pas arriver à cette liquidation décidée par le conseil d'administration de Paris », a déclaré à RFI le ministre de l'Industrie Mallam Zaneidou Amirou, en référence aux administrateurs du groupe français Castel, la maison mère de Braniger.

Le gouvernement nigérien a écrit hier au groupe français, pour lui demander d’engager des discussions, dans l’objectif d’éviter la fermeture de la seule brasserie du pays, qui fait face à une rude concurrence des produits importés des pays voisins. En attendant la réponse de Castel et avant l’assemblée générale du 10 juin prochain, les employés de la Braniger sont dans l’angoisse. 

28 mai 2019
Source : http://www.rfi.fr/

Imprimer E-mail

Economie