Poursuite de la mission ministérielle de suivi de l’installation de la campagne agro Sylvo pastorale et hydraulique 2019 dans la région de Niamey : Bilan satisfaisant dans les arrondissements communaux 3, 1 et 2, malgré le retard dans les semis

 Poursuite de la mission ministérielle de suivi de l’installation de la campagne agro Sylvo pastorale et  hydraulique 2019 dans la région de Niamey : Bilan satisfaisant dans les arrondissements  communaux 3, 1 et 2, malgré le retard dans les semisDans le cadre de la mission de suivi de l’installation de la campagne agro sylvo pastorale et hydraulique 2019 qu’elle a entreprise depuis le 25 juillet dernier dans la région de Niamey, la ministre de la population, Dr Amadou Aissata Maiga, était  au niveau des 3ème et 1er et 2ème arrondissements communaux. Elle était accompagnée dans ce déplacement du gouverneur de la région de Niamey, M Issaka Hassane Karanta, des conseillers spéciaux à la Présidence de la République et à la Primature, des cadres régionaux et municipaux des secteurs concernés.

C’est par le 3ème Arrondissement communal de la région de Niamey que la délégation ministérielle a entamé son périple le jeudi dernier après le lancement de la mission de suivi de l’installation de la campagne Agro Sylvo pastorale et Hydraulique 2019. Au niveau de cet  arrondissement les semis ont été effectués à partir de la deuxième décade du mois de juillet avec un retard par rapport à l’année dernière. Les semis sont effectifs au niveau de 7 hameaux ou villages agricoles. 2900 kg de semences améliorées ont été reparties au niveau de 7 hameaux pour emblaver une  superficie de 272 hectares sur 5376 hectares. La situation phytosanitaire est sous contrôle malgré quelques attaques de sautereaux dans la zone de Kongou. Sur le plan  alimentaire, la situation est caractérisée par une baisse des prix. Pour le pâturage le stade actuel des herbacés est la levée. Pour le volet environnement il y a 1500 plants de Moringa.

La ministre de la Population et sa délégation ont visité l’arborétum de l’esplanade de la grande mosquée d’une superficie de 4,4 hectares financé par la fondation Tantali Iyali. Le technicien de ce site a expliqué à la délégation ministérielle que 34 espèces  en voie de disparition sont plantées et alimentées par deux châteaux d’eau de 5000 m 3 à travers un système d’arrosage de le goute à goute avec un dispositif permanent d’alimentation des plantes avec du fumier. Selon le technicien de ce site, l’objectif de ce projet est de protéger l’environnement ; de créer un parc d’attraction et de loisir pour la population ; d’embellir la ville et de conserver la biodiversité végétale (Arboretum). La ministre de la population, Dr Amadou  Aissata a salué et encouragé cette initiation. Elle a aussi souligné la nécessité de redynamiser le comité de vigilance en responsabilisant davantage les communautés pour rendre effectif le suivi permanent.

La mission ministérielle s’est ensuite rendue au niveau du site des personnes handicapées de Madina pour visiter une exposition des produits fabriqués par les membres de l’Association des personnes handicapées (la transformation de manioc en gari) et aussi  le site d’irrigation qui couvre une superficie de 0,72 ha et exploité par 20 femmes et 30 hommes dont 4 spéculations sont prévues à savoir le  moringa, le poivron, la tomate et l’oignon. La ministre de Population a souligné la nécessité d’appuyer ces acteurs surtout dans la gestion de leur site à travers l’ouverture d’un compte d’épargne et l’encadrement du comité de gestion. La mission ministérielle a visité le site de transformation des tiges de mil, de sorgho et de niébé à Kongou Zamey. Les produits issus de cette transformation sont destinés à l’alimentation du bétail. La délégation a aussi assisté à une séance de vaccination des volailles avec l’appui du PPAO dans village de Tondi Mai Guiré.

Etape de l’Arrondissement communal Niamey 1

La deuxième étape de la mission ministérielle est l’Arrondissement communal Niamey 1. Au niveau de cet arrondissement la situation agro sylvo pastorale se présente comme suit : Au plan agricole à la date de 22 juillet, le cumul pluviométrique est déficitaire de 22,6 millimètres comparativement à l’année dernière. Tous les 11 villages agricoles ont semé ; le stade dominant est la levée pour le mil et le sorgho. La situation phytosanitaire est sous contrôle et les prix des céréales sont en légère baisse ainsi que les prix des légumineuses. Au plan pastoral, la situation du pâturage se caractérise par un retard dans le développement du tapis herbacé. Des séances de vaccination ont été réalisées dans cet arrondissement avec un taux de couverture de 49,21 % pour les bovins, 60% pour les petits ruminants et 37% pour les caprins. Au plan environnemental 850 plants de moringa sont produits à titre privé. L’opération vente à prix modéré est à sa quatrième phase avec 60T chacune. L’opération Habnaye est à son 6ème cycle pour certains groupements.

La ministre de la Population et sa délégation ont visité également le chantier de construction de l’usine de traitement d’eau de Goudel 4. Selon les explications du technicien de cet ouvrage,  les travaux ont démarré en 2018 pour un coût de 48 Milliard FCFA. Le taux de réalisation est de 68%. « Cette réalisation va couvrir les besoins en eaux de la population à 100% jusqu’à 2023 » a-t-il indiqué, précisant que l’innovation pour cet ouvrage est la valorisation de la boue qui sera recueillie.

Un bel exemple d’autonomisation des femmes par les femmes

La ministre de la Population et sa délégation ont visité le site de production de Moringa de Gabougoura. C’est un aménagement du groupement des femmes de Gomi de Gaba Goura. Selon les explications fournies par la présidente de ce groupement,  ce site est d’une superficie de 4 hectares avec 56 exploitants, 54 Veuves et 2 hommes. Sur ce site, les femmes cultivent  du moringa principalement, du Riz et du gombo. Elle a aussi ajouté que les exploitantes ont eu des appuis en semence de moringa  fournies par le Ministère de l’Agriculture à travers le PAC3. La présidente du groupement a indiqué que l’année passée, elle a produit 10 sacs de Riz. La ministre a salué et encouragé ces braves femmes dans leur combat afin de subvenir à leurs besoins. «Ce groupement est un exemple pour l’autonomisation des  femmes » a déclaré Dr Amadou Aissata Maiga. Elle a aussi relevé que ces femmes peuvent bénéficier du soutien technique de l’ONAHA.

La ministre de la Population a ensuite visité l’usine de traitement de boue de vidange de koubia. Cette usine a été mise en service depuis 2018. Dr Amadou Aissata Maiga a donné des instructions pour compléter le dispositif sécuritaire et sanitaire dans les meilleurs délais. Aussi, la mission ministérielle a visité à Tondibia Korou, une mare semi permanente qui est en voie de       disparition du fait de l’ensablement et la présence d’eucalyptus exploité par des privées. La ministre de la Population a recommandé de créer un cadre de concertation de tous les acteurs concernés en vue de la valorisation de la mare pour une exploitation optimale. La visite d’un champ de mil en association avec le niébé a permis à la mission de constater que le mil et Niébé sont au stade avancé.

Synthèse de l’arrondissement communal Niamey 2

L’arrondissement communal Niamey 2 a constitué la troisième étape de la mission ministérielle. Dans cette entité administrative, la délégation ministérielle a visité un site d’opération d’embouche de petits ruminants au profit des orphelins et veuves avec 60 kits de petits ruminants constitués de 2 moutons et 1 bouc chacun, soit un total de 120 moutons et 80 boucs au profit de 80 femmes. L’opération consiste à acheter des animaux pour les remettre aux femmes pour embouche.  Au  bout de 3 mois, le projet vient racheter les animaux à la vielle de la tabaski et les bénéfices  sont partagés. Les mêmes animaux sont redistribués aux bénéficiaires pour le sacrifice. Ce projet est financé par Islamique Relief.

Par la suite, la mission a visité le champ de production de semences améliorées de niébé, puis la marre semi permanente de Gorou Béri avec 82 hectares de superficie exploitable, la ferme intégrée de production d’orge de Gorou Béri et enfin le champ de mil de Tondobon.

La ministre de la Population a indiqué que l’installation de la campagne au niveau l’arrondissement Niamey2 a connu un retard comparé à l’année dernière. Les semis sont effectifs dans tous les villages pour les céréales et le stade observé est la levée pour le mil (80%) et le sorgho (100%). Aussi Dr Amadou Aissata Maiga a souligné que la situation phytosanitaire est caractérisée par une attaque de sautereaux qui a été vite maitrisée. Elle a déclaré que la situation alimentaire est satisfaisante, avec une légère baisse des prix sur le marché. Au plan de la résilience, l’arrondissement Niamey 2 a bénéficié de 200 T de céréales et 10 T de sucre en quatre phases. Une distribution gratuite ciblée démarrera à la fin de ce mois. Pour ce qui est de l’initiative 3N, le cadre de concertation technique de l’arrondissement communal 2 est fonctionnel.

Au plan pastoral le stade dominant du pâturage est la levée ; l’embonpoint des animaux est satisfaisant ; la situation sanitaire est calme. Il y a eu des séances de vaccination contre les principales maladies qu’on connaît. Au plan de l’environnement 3000 plants ont été produits et des séances de sensibilisation ont été réalisées. Au plan de l’hydraulique, un bloc de trois compartiments a été construits au CES Lazaret et un poste d’eau autonome en cours de réalisation dans le village de Gorou Kaina suite à une recommandation de la mission précédente.

Il faut noter que dans tous ces arrondissements communaux où la mission ministérielle s’est rendue, des grands meetings ont eu lieu avec les différentes couches sociales des villages. A cette occasion, les responsables administratifs, ceux des services techniques et les représentants des populations ont remercié le Président de la République, le gouvernement et les partenaires pour les multiples appuis et réalisations.  Des  doléances ont été également exprimées. Le gouverneur de la région de Niamey, a remercié les populations pour l’accueil réservé à la délégation ministérielle et pour leur contribution à la réussite du Sommet UA. M. Issaka Assane Karanta a invité aussi toute la population à collaborer avec les FDS pour la sécurité du pays. Quant à la ministre de la Population, cheffe de la mission, elle a décliné à la population, les objectifs de la mission qui vise à s’enquérir de l’état d’avancement de la campagne et les perspectives. Dr Amadou Aissata Maiga a aussi parlé de la scolarisation des jeunes filles et des personnes en situation d’handicap ; des conséquences du mariage précoce des filles et aussi de la fréquentation des centres de santé.

Yacine Hassane

29 juillet 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

 

Imprimer E-mail

Agriculture